cover

Walking dead, Tome 19 Ezéchiel

Article écrit par le dimanche 09 mars 2014 à 19:13
0 personne a aiméAdd Like
Vérifiez votre placard pendant que vous lisez ces lignes… les zombies sont partout ! On ne peut pas nier que ces entités sont devenues un phénomène. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Pour faire simple, ce sont des morts-vivants qui ont été le plus souvent contaminés par un virus quelconque, ou mordu par un autre mort-vivant. Une morsure suffit pour que votre corps meure et se transforme en l’une de ses créatures. Et dans ce genre d’univers que doit évoluer Rick et sa fine équipe, dans le tome 19 de la série des Walking-Dead.


J’avais acheté il y a plusieurs mois les 18 premiers tomes d’un coup et les ai englouti en environs 15 jours, à raison d’un tome ou deux par jour. La première impression en ouvrant ce tome 19 a été que j’avais complètement oublié tout ce qu’il s’était passé jusque-là ! J’ai dû retourner feuilleter les deux tomes précédents pour resituer un peu l’histoire et surtout les personnages. Bon, c’était pas non plus bien difficile, mais nécessaire vu la quantité de personnages, ne serais-ce que pour savoir qui est mort et qui est toujours en vie à ce stade de l’histoire. Quelques minutes après, tout est en place, le masque est là, la musique est branchées, la plongée peut commencer. Et c’est une petite heure de lecture qui s’annonce des plus plaisante qui peut démarrer.

Rick prépare une alliance avec les gens du royaume
preview

On se retrouve en plein conflit entre la troupe de Rick de la ville d’Alexandria, les gens du royaume dominé par leur roi Ezéchiel, et les « méchants » contrôlés par le psychotique Negan et sa fameuse massue, Lucille ! Rick commence à mettre dans la confidence certaines personnes en les informant de son plan. En façade, il s’était soumis à ce salopard de Negan en acceptant de lui fournir des vivres régulièrement en échange d’une pseudo-protection. Mais en sous-marin, Rick prépare une alliance avec les gens du royaume pour en finir avec le clan de Negan. Mais évidemment, les choses ne vont pas tourner comme prévu après que Negan ai décidé de se jeter dans la gueule du loup en déboulant à Alexandria avec quelques un de ses hommes.

preview

Je n’en dis pas plus pour l’intrigue, cela devrait suffire à vous faire saliver ! A deux gros moments, on ne peut que laisser échapper un : « Oh Non » ou bien « Oh le con ! ». J’ai trouvé par contre que les morts-vivants sont assez absents. D’un côté, ils n’auraient rien apporté à l’histoire, mais d’un autre, on sent qu’ils ne sont clairement plus au centre des problématiques. Bon par contre, disons-le clairement, l’histoire commence exactement comme elle termine. Vivement donc le tome 20 qui doit sortir début juin chez nous. Son titre « Guerre totale » nous promet un peu ce que j’attendais dans le 19. Et pour finir, une petite citation :

Quand Chuck Norris se faire mordre par un zombie, c’est le zombie qui se transforme en Chuck Norris.

Article écrit par le dimanche 09 mars 2014 à 19:13

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Locke and Key volume 4

Mais que se passe-t-il madame Percil ? Et bien pose ta matraque et lis le tome quatre ! Blanc. Un chapitre sur la couleur blanc. La suite des aventures des enfants Locke et des esprits venus d'on ne sait pas où. Alors y'a une légère baisse dans le scénario, faut dire que les tomes précédents n'y allaient pas de main morte. Mais on pressent que c'est pour rendre la suite d'autant plus fulgurante. On distribue toujours les cartes dans le calme, le calme avant la tempête. La tempête qui arrivera au moment où tous abattront leurs cartes sur la table. Surement, ce tome est fait pour ça. Distribuer les cartes.

cover

Sixteen Kennedy Express

On est en 1968 aux Etats-Unis, dans un endroit que l'on aime qualifier de trou-du-cul du monde. Comme quoi, on en trouve dans chaque pays. Du blé, du blé, encore du blé, et bientôt un nouveau centre commercial. L'attraction donc. Mais pas seulement. Car dans cette petite bourgade passera le train qui contient la dépouille du sénateur Robert Kennedy qui vient de se faire assassiner. Mais finalement, on est encore bien loin du centre de l'histoire de Sixteen Kennedy Express.

cover

Un printemps à Tchernobyl

C'était encore sous l'URSS. Le 26 avril 1986, la centrale Lénine connait un accident nucléaire, le premier en son genre. C'était pas très loin de chez nous, souvenez-vous ce fameux nuage radioactif qui n'a jamais pu passer les Alpes et qui a pourtant donné naissance à des brebis à trois pattes et à toute une génération de thyroïdes déréglées. Mais en avril 2008, Emmanuel Lepage décide de se rendre sur les lieux avec une petite équipe, provenant pour certains d'une association de dessin, pour dessiner 22 ans après le lieu de la catastrophe. Alors, les troncs des arbres sont toujours bleus et l'eau est fluorescente ? Et les poissons, ils ont trois yeux comme dans les Simpson ?

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !