cover

Walking dead Tome 20 Sur le sentier de la guerre

Article écrit par Culturemania le dimanche 22 juin 2014 à 11:06
0 personne a aiméAdd Like
Et on est repartit avec Rick et sa bande de joyeux drilles. Le tome 19 nous laissait pas mal sur notre faim, et faisait espérer un tome 20 magistral. Mais qu'en est-il vraiment ? On trépigne d'impatience, c'est insoutenable. La guerre est déclarée entre le clan Rick et le clan Negan. Mais cela peut-il se finir autrement qu'avec un gros bain de sang ? Eh bien voyons voir ça.


Scénariste : Robert Kirkman

Dessinateur : Charlie Adlard

Edition : Delcourt

On est donc à l'orée de la guerre. Rick et sa smala, union de plusieurs groupements de personnes rencontrées depuis, lance l'attaque sur les Sauveurs, dirigés par Negan et Lucille, sa massue entourée de fil barbelé. Fût un temps où l'entente entre les clans était de mise, mais au grand désavantage du clan de Rick et d'Ezekiel. En fait, Negan passait régulièrement pour leur prendre, façon dîme, un bon pourcentage de tout ce que les "gentils" avaient pu récupérer. Humilié à plusieurs reprise, Rick a concocté en secret et en baissant la tête, un plan pour en finir une bonne fois pour toute. Et le top départ est pour tout de suite.

preview

L'attaque est lancée, mais arrivé devant les grilles de Negan, Rick tente d'abord une négociation de paix. On sent bien que c'est voué à l'échec. Mais ce bon vieux Ricky y crois, comme toujours, jusqu'au premier coup de feu. S'en suit une bagarre de coups de feu, assez inintéressante, mais qui cache toute la stratégie mise en place. Le but : se servir des morts pour encercler Negan et ses amis quarante-huitards. Mais pour cela, il va falloir créer une brèche pour qu'ils puissent rentrer en nombre et submerger les méchants. Petit retournement de situation ici que je ne dévoilerai pas, ce sera injuste. Le tout est joué, et la partie semble gagnée, les morts-vivants vont se charger de bouffer tout ce qui bouge. Mais évidemment, la guerre ne va pas en rester là. Et Negan ne tardera pas à riposter.

Ce tome se termine un peu comme le 19, ce qui est bien dommage, et on finit par se demander à combien d'aller-retour on va assister pour enfin voir cette bataille se finir. J'avais espéré que ce tome y mette fin et ouvre de nouvelles problématiques avec de nouveaux personnages, mais non. Je me rends compte qui c'est assez dur de parler de ces bouquins, surtout sans dévoiler les passages vraiment intéressants, comme par exemple celui où Negan va rendre de bonne grâce un otage au clan de Nick. Mais lorsque l'otage arrivera vers les siens, et qu'ils vont lui ôter sa cagoule... surprise ! Je me suis laissé avoir, j'ai trouvé ça assez malin de la part de Negan. Mais sinon, pas de grande révélation, pas de nouveauté évidente, pas de fin qui te fait te dire : putain vite la suite bordel !!! Non, là on retrouve une fin qui ne nous révèle rien, si ce n'est que la guerre va continuer dans le prochain tome. Alors est-ce que la série BD s’essouffle ? Le 21 nous le dira. Rendez-vous en octobre !

Article écrit par Culturemania le dimanche 22 juin 2014 à 11:06

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Sous l'entonnoir

J'entends des pas dans les couloirs, jamais pressés. Les portes s'ouvrent, et les bruits disparaissent. J'ai un pyjama bleu, mais pas d'entonnoir. Quinze ans après, Sibylline raconte, au travers des mots d'Aline, son séjour à l'hôpital psychiatrique Sainte-Anne, à Paris. C'est ce que l'on peut lire sur la quatrième de couverture de Sous l'entonnoir. Mais pour vraiment donner le ton, voilà une petite suite : c'était mon spectacle de danse. J'ai attendu que maman vienne me faire mon chignon... Elle n'est jamais arrivée. Ce jour-là, elle s'est tiré une balle de carabine dans le ventre. J'ai 7 ans, et je n'ai plus de maman. Ah voilà.

cover

Mattéo - Première époque

Beaucoup de choses ces derniers jours, mais là, c'est tout frais, alors j'en profite. On avait fait un saut dans la première guerre mondiale avec la Guerre d'Alan il n'y a pas si longtemps. On va y retourner avec Mattéo, un réfugié espagnol vivant avec sa famille dans le sud de la France, qui décide tout de même de participer au plus grand jeu de cache-cache jamais organisé dans des tranchées immondes. Comme disent le beauf : c'était mieux avant. Ou pire : avant, on savait s'amuser.

cover

Sans issue : Bienvenue à Christmasland

Joe Hill ? Ça ne vous dit rien ? Et pourtant, on en a déjà parlé ici avec les BD Locke & Keys. Sous ce nom se cache tout simplement l'un des fils de Stephen King. Entre Joyland et Sans issue, ils ont eu leur période fête foraine dans la famille. Parce que ouais, deux choses m'ont fait acheter ce bouquin sans réfléchir : Joe Hill et les fêtes foraines.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !