cover

Whiskey and New York

Article écrit par Culturemania le mardi 23 décembre 2014 à 08:00
likes
1 personne a aiméAdd Like
Une année. Il m'aura fallu une année avant d'arriver à me procurer Whiskey & New-York. Plus éditée, introuvable dans les librairies, introuvable sur le net à moins 86 euros d'occasion. Une vraie mission pour la Pierre Philosophale. Mais finalement la voilà, chez moi, et quelques trajets de métro après, j'ai enfin lu l'histoire de Julia Wertz qui décide de déménager sa vie de la côte ouest à la côte est des Etats-Unis.


Scénariste : Julia Wertz

Dessinateur : Julia Wertz

Edition : Alter Comics

Petite note avant de commencer car la traduction française a encore frappé. A l'origine, Whiskey & New-York s'appelle : Drinking at the movies. Comme on le remarque, la traduction n'a rien à voir et change même l'état d'esprit qu'on s'attend à trouver dans ce livre. Voilà, la petite note est terminée.

preview

Et voilà comment tout commence. Ça parait peut-être rien dit comme ça, mais je pense que pour une Américaine, passer d'une côte à l'autre reviendrait pour nous à aller vivre au Canada, ou au Togo. On y parle notre langue, mais ça n'a plus rien à voir. C'est donc ce que va décider Julia. Elle habite à San Francisco dans son appart merveilleux avec vue sur les clodos et les seringues, entretien une relation longue distance avec un mec qui a comme passion la recherche d'une nouvelle copine et essaye de percer dans la BD. Sans oublier que son frère est un toxico de première, qu'elle vit dans le placard de son appart pour pouvoir sous-louer sa chambre et qu'elle travaille dans un boui-boui malfamé. Ouais, c'est purement autobiographique. Soudain, sa décision est prise : elle va partir vivre à New-York. Et voilà son histoire qui va commencer, avec en fond la guerre en Irak et la ré-élection improbable de Georges W Bush.

Premier choc en arrivant à l'est : le métro, si complexe. Là je me suis dit : si tu trouves le métro de New York complexe, vient t'amuser avec celui de Paris. Deuxième choc en arrivant à l'est : les saisons. Un été étouffant et un hiver glacial là où à San Francisco Julia connaissait un climat quasiment constant tout l'année avec des températures qui ne dépassent jamais 25°. Elle arrive chez une amie, en nage. Un seul mot peut la réconforter : bière. Jamais ce mot ne lui a semblé plus doux. La suite de l'histoire est structurée par les différents appartements qu'elle va occuper et les différents boulots qu'elle va subir. Et elle va les enchaîner jusqu'à jouer les paperboys dans la neige. Appartement après appartement, elle nous parlera de ses nouveaux problèmes, ses nouveaux voisins psychopathes, ses nouveaux patrons, puis viendra la découverte de la climatisation et les joies de son installation, et puis l'arrivée en scène des clodos de New-York qui n'ont rien à envier à ceux de San Francisco.

preview

Alors je sais pas si c'est l'attente d'une année avant de pouvoir mettre la main sur cet objet, mais ça m'a tellement plu que je l'ai lu deux fois. Deux fois et demi en fait. Un des trucs cool, c'est qu'à chaque déménagement, Julia nous donne une pleine page de la façade de son immeuble et un plan 3D de son appartement. C'et une fille qui semble bordélique, mal habillée, désabusée, fatiguée par le monde et qui se fout royalement d'avoir un trou dans son t-shirt. Une fille super donc. Et on peut lui acheter ses livres directement. En cherchant des infos sur elle sur le net, j'ai appris qu'elle avait eu des problèmes avec le système de santé américain, qu'elle n'avait pas un rond et que malgré tout, elle continuait à bosser sur ses bouquins et à donner des conférences. Visitez son site web qui est la porte d'entrée de son univers.

Article écrit par Culturemania le mardi 23 décembre 2014 à 08:00

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Tu mourras moins bête - Tome 1

Tu mourras moins bête... mais tu mourras quand même. C'est la promesse que nous fait le professeur Moustache avant de nous faire suivre ses enseignements. J'ai découvert cette BD au recoins sombre d'une interview de son auteur sur Nolife. Elle s'appelle Marion Montaigne, et nous propose aujourd'hui trois tomes afin de comprendre un peu mieux les problèmes des choses existentielles de la vie de tous les jours. Tome 1.

cover

Les équinoxes

Vous vous souvenez de Portugal ? C'était l'autre titre de Cyril Pedrosa sorti en 2011. Une merveille, autant au niveau des dessins que de l'histoire. J'en avais parlé ici-même pour dire à quel point j'avais adoré m'avaler les 260 pages d'une seule traite, quitte à être en manque de sommeil le lendemain matin. J'ai ouvert hier soir Les équinoxes qui est un bouquin du même format, le genre à pouvoir assommer une vache. Cette fois-ci, c'est plus de 300 pages donc autant vous dire qu'il est impossible de lire ce genre de bouquin dans le métro par exemple. Mais cette fois-ci, certaines choses ont fait que je je l'ai pas lu d'une traite. Voyons justement ces choses.

cover

La présidente

2017, la mère LePen arrive au pouvoir avec 50,41% des voix. BFM, I-Télé, France 2 et tous ces traîne-savates s'en donnent à cœur joie, l'audience va être bonne. Voilà comment un pays comme la France a réussi la prouesse de laisser gagner un parti qui a piqué son logo au MSI, le parti Italien des potes de Mussolini. La BD va dérouler le tapis rouge et nous dévoiler comment vont se passer les premiers mois de cette femme à la tête de notre pays.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !