Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Romans

- La saga Malaussène -

Article rédigé par Nana Scleurnk le 01/07/2016 à 15:43

Informations

  • Date de sortie : Non renseignée
Ah la famille… Parfois un vrai bonheur, parfois une vraie galère, pas vrai ? Alors quand c’est le frère aîné qui se retrouve à assumer ses nombreux frères et sœurs bien plus jeunes que lui, on imagine bien à quel point cela peut être laborieux ! Mais n’empêche que Benjamin Malaussène fait de son mieux pour assumer tout cela, et le fait avec son grand cœur. Bon, c’est sûr qu’il y a des loupés, des bizarreries, des façons de faire un brin étranges… D’aucun s’offusquerait, expliquant que ce n’est tout de même pas une bonne manière d’éduquer des enfants, que ce n’est pas raisonnable… Mais comme c’est fait avec amour, ça change tout, non ? D’autant que ce Malaussène est vraiment le roi de la poisse, le souverain de la malchance, le spécialiste pour se trouver au mauvais endroit au mauvais moment… Et pour tomber dans des situations abracadabrantes… Non, vraiment, il faut avoir beaucoup d’humour pour vivre dans la famille Malaussène !

Auteur : Daniel Pennac

Nombre de volumes : 6

Edition : Gallimard

Dans la tribu Malaussène, il y a la mère et ses sept enfants, tous de pères différents. Comme nous allons les suivre pendant les 6 romans, il est important je crois de les présenter brièvement.
D’abord la mère. Cœur d’artichaut invétéré, elle ne vit que pour ses romances et disparaît à chaque fois qu’elle rencontre un nouvel amour… Avant de réapparaître enceinte, et célibataire. Elle n’est donc présente auprès de ses enfants qu’entre deux coups de foudre, c’est à dire vraiment pas longtemps ! D’ailleurs on ne connaît même pas son prénom…
L’aîné de ses enfants, c’est donc Benjamin Malaussène. Il est employé dans un grand magasin, puis dans une maison d’édition, comme bouc-émissaire. C’est à dire qu’il est payé pour se faire engueuler, menacer de renvoi et traiter comme un incapable devant les clients, afin de leur inspirer de la pitié pour qu’ils retirent leur plaintes. Il a le chic pour tomber dans les embrouilles douteuses sans y prendre garde. Il a d’ailleurs développé une forme d’humour bien à lui. C’est lui le narrateur des romans et le chef de la famille. Et qu’est-ce que c’est drôle !
Louna, la cadette, est infirmière. C’est la seule à ne pas habiter avec toute la smala. Et elle tient à son indépendance ! Bien qu’elle soit quand même souvent fourrée à la maison familiale… Elle a aussi tendance à se laisser emporter dans des romances qui font pleurer. Mais pas comme maman quand même !
Et puis il y a Clara. Ah… Clara ! Benjamin a un petit penchant pour elle… Elle a toujours sur elle son appareil photo, avec lequel elle sonde l’âme des gens. Grâce à lui, elle analyse également les horreurs qu’elle peut voir autour d’elle. C’est un vrai don : ses photos sont criantes de vérité. Et en plus elle est douce… Elle est belle… Ah… Clara !
Thérèse a des dons de voyance. Les cartes, les étoiles, les signes du destin… Elle interprète tout ce qu’elle peut pour lire l’avenir des gens qu’elle aime, et des gens qu’elle veut aider. Si le reste de la famille ne prend pas toujours ses prédictions au sérieux, parfois même jusqu’à s’en moquer, elles se réalisent pourtant. A chaque fois. Thérèse est aussi la plus sérieuse de la famille, ce qui contraste avec son amour pour les astres.
Parlons de Jérémy. Jérémy, lui, c’est le genre d’enfant turbulent… Il est plein de conneries, il a toujours une idée derrière la tête. Et en plus, il est super ingénieux pour les mette en applications, ses idées saugrenues ! Il est vif d’esprit, comprend tout très rapidement… enfin, sauf à l’école… Son passe-temps favori c’est de se moquer et de taquiner -gentiment- les gens. Parce que malgré ses coups de gueule, c’est un bon gamin. Un sacré numéro…
Et le dernier de la famille, c’est Le Petit. Enfin, le dernier au début de l’histoire… Car la tribu Malaussène s’agrandira dès le premier bouquin et tout au long de leurs autres aventures. Le Petit est encore bien jeune. Curieux de tout, il est friand des histoires que Benjamin invente et raconte aux gosses le soir avant l’heure du coucher.
Sans oublier Julius, le vieux chien épileptique de la famille, qui bave et qui pue, qui est un personnage à part entière.

preview

Comme je le disais plus haut, 6 romans sont dédiés aux aventures rocambolesques des Malaussène, et ils sont tous très bons ! Les histoires commencent dans Au bonheur des Ogres, où Benjamin est employé comme bouc-émissaire dans un grand magasin de Belleville. Après l’explosion de plusieurs bombes dans ce dernier, Benjamin est évidemment suspect numéro un pour les enquêteurs. Alors pour sauver sa peau, lui-même et sa tribu vont essayer d’élucider le mystère de ces attentats. Un peu chacun de leur côté, un peu ensemble, le tout au milieu de leur vie de famille complètement loufoque… Ouf… Croyez-moi, c’est pas facile !

Les horaires de la vie devraient prévoir un moment, un moment précis de la journée,où l'on pourrait s'apitoyer sur son sort [...]un moment parfaitement libre, une plage déserte où l'on pourrait mesurer l'étendue du désastre. Ces mesures dans l'œil, la journée serait meilleure, l'illusion bannie, le paysage clairement balisé.

Comme le premier bouquin est vraiment génial, on veut forcément lire la suite… Parce qu’en plus les personnages hauts en couleur sont attachants, tout comme les répliques pleines d’humour, de dérision et de fantaisie du narrateur ! On découvre alors dans La fée Carabine qu’un tueur de vieilles dames rôde dans les rues de Belleville… Et devinez vers qui la police porte tous soupçons ? Bien sûr, Benjamin Malaussène. Ici encore la trame policière offre un prétexte pour s’attarder sur les personnages, sur l’ambiance de Belleville, les histoires transversales… Mais l’issue est tout de même assez tordue !

Les quatre vieilles dames égorgées à Belleville en moins d'un mois ne s'étaient pas ouvertes toutes seules en deux !

Vient ensuite La Petite marchande de prose. Et Clara a rencontré l’amour : il s’appelle Clarence de Saint-Hiver. Wahou, ça en jette. Il est directeur de prison et sexagénaire. Ils vont se marier… Et pendant que Benjamin déprime (un peu trop pour avoir l’air innocent) de voir sa sœur tant aimée partir loin de lui, le mariage ne pourra pas avoir lieu. Et pour cause : Clarence a été assassiné. Oups. Et nous voilà repartis dans une histoire à dormir debout… Des morts, du sangs, du suspens et de l’invraisemblance… Toujours arrosé avec de l’humour. Merci pour nos zygomatiques !

Quand la vie ne tient plus qu'à un fil, c'est fou le prix du fil!

Dans Monsieur Malaussène, Benjamin va devenir papa. Un papa pour de vrai. Et ça le fait quand même bien flipper. Si on rajoute à ça son implication supposée dans une série d’assassinats d’anciennes prostituées, alors là c’est carrément l’angoisse. Ces filles-là n’avaient que pour point commun d’avoir des tableaux de grands maîtres tatoués sur la peau. Qui fait ça ? Pourquoi ? Et ces histoires de famille, encore et toujours… De plus en plus loufoques… Alors Benjamin parle à son enfant, qui naîtra ou peut être pas… (D’ailleurs, ce tome est sorti également en version pièce de théâtre). Il veut lui expliquer sa vision de la vie.

Parce que le bonheur , le bonheur, il n'y a pas que le bonheur dans la vie, il y a la vie ! Naître, c'est à la portée de tout le monde ! Même moi, je suis né ! Mais il faut devenir, ensuite ! devenir ! grandir, croître, pousser, grossir (sans enfler), muer (sans muter), mûrir (sans blettir), évoluer (en évaluant), s'abonnir (sans s'abêtir), durer (sans végéter), vieillir (sans trop rajeunir) et mourir sans râler, pour finir.......un gigantesque programme, une vigilance de chaque instant.... c'est que l'âge se révolte à tout âge contre l'âge, tu sais! Et s'il n'y avait que l'âge........mais il y a le contexte ! Or, le contexte, mon pauvre petit......

Cinquième bouquin, bien plus court que les autres (ce qui lui est souvent reproché d’ailleurs) : Des Chrétiens et des Maures. Rien à voir avec la religion, ou presque. Un matin, au petit déjeuner, Le Petit décrète qu’il veut son papa. Ah. Sauf que les papas de la famille… personne ne les connaît ! Alors le sien… On n’en sait rien. Le Petit déclare une grève de la faim : il ne mangera plus rien tant qu’il n’aura pas son papa. Benjamin essaie alors de retrouver les traces de ce père qui doit bien exister quelque part.

Bon Dieu, cette réponse... l'éternelle et même réponse de tous les salauds du monde, avec ou sans uniforme: - J'obéissais aux ordres.

Dans le dernier tome, intitulé Aux fruits de la passion, c’est Thérèse qui est amoureuse. Elle qui pourtant ne s’était jusqu’ici intéressée qu’aux astres devient une toute autre personne au contact de son cher et tendre Marie-Colbert de Roberval. Mais le problème, c’est que Benjamin le trouve louche, ce bonhomme-là. Sans savoir pourquoi, juste un pré-sentiment. Un soir en promenant son fidèle Julius, il croit aller voir sa sœur dans sa caravane de diseuse de bonne aventure. Impossible : la caravane explose. Horreur ! La famille est en deuil. Quelle affreuse, affreuse histoire !! Mais le lendemain matin, Thérèse sort de la chambre, toute pimpante, toute souriante. Ok, Ok… Alors à qui appartient le corps calciné retrouvé dans sa caravane ? Et qui a assassiné Marie-Colbert, retrouvé lui aussi mort dans la nuit ? Et bien, ça sent encore le roussi pour Benjamin Malaussène cette histoire…

Le soupçon n'est pas mon fort. Si l'humanité m'est suspecte dans son ensemble, j'ai toujours fait crédit aux particuliers.

Dans cette série de romans, Pennac a mis en œuvre l’art de raconter des tragédies avec des mots légers, de la fantaisie, de l’impertinence. Nan, mais parce qu’on ne s’en rend pas compte en lisant, mais racontées autrement, toutes ces histoires seraient vraiment dramatiques… Malgré la trame présente dans chacun des bouquins (des meurtres, du sang et les premiers soupçons vers Benjamin), les aventures sont riches et pas redondantes. On y retrouve énormément de personnages extravagants, des histoires transversales cocasses, du rire, du sordide, de la fragilité et de la force… Bref, tout un joyeux bordel !
On ne choisit pas sa famille, mais si on le pouvait, je suis sûre que Benjamin Malaussène aurait voulu la même. Exactement.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

515 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.585.352 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Extension du domaine de la lutte

Article publié le mercredi 02 septembre 2015 à 23:25

Par : Culturemania

cover
views
2240
likes
1
comments

Il fait partie de ces gens que j'écoute avec passion mais que je n'ai jamais lu. Un peu comme Jean d'Ormesson. Alors avec tout le foin qu'a fait son dernier roman Soumission, on ne peut plus tellement passer à côté. J'ai donc été acheter non pas l'intégrale Houellebecq mais un bon morceau. Et la question qui s'est imposée a été : par lequel comme...

Lire la suite...

The innocent

Article publié le dimanche 12 octobre 2014 à 18:16

Par : manu_wit

cover
views
2007
likes
0
comments

L'innocent est une sorte de polar qui met en scène Matt Hunter. Plutôt que d'être un chasseur, il se fait plutôt pourchasser depuis qu'il a eu 20 ans. Harlan COBEN raconte l'histoire de cet étudiant du New Jersey près de Manhattan qui va tout perdre à la suite du meurtre involontaire d'un autre étudiant lors d'une soirée bien arrosée.

Lire la suite...

Antigone

Article publié le vendredi 06 janvier 2017 à 21:31

Par : Culturemania

cover
views
2031
likes
2
comments

Jusqu'à mes 18 ans, j'ai détesté la lecture. J'accuse directement l'école qui n'a pas su me faire découvrir la richesse les livres et de leur diversité. Tant de bouquins poussiéreux nous ont été présentés. Tantôt des romans autobiographiques à vomir, tantôt des pièces de théâtre qui n'avaient aucune chance d'intéresser les ados que nous étions. Et puis, si je sais que je ne rouvrirai jamais les Con...

Lire la suite...

L'histoire du loser devenu gourou

Article publié le jeudi 17 mars 2016 à 12:21

Par : Culturemania

cover
views
1900
likes
7
comments

Quand on voit un mec déguisé en Napoléon qui marche avec une main dans le slip, on se dit que la déglingue littéraire n'est pas loin. J'ai contacté Romain Ternaux direct à la source et il a eu la gentillesse de me faire parvenir son Roman, quelle découverte ! Je crois que la meilleure image qui me vient à l'esprit pour décrire cette lecture, c'est une métaphore grotesque : on lit ce li...

Lire la suite...

La gueule du loup

Article publié le mardi 14 octobre 2014 à 12:49

Par : Tartinneauxpommes

cover
views
2005
likes
0
comments

Un service presse reçus par les éditions Sarbacane collection Exprim', que j'aime vraiment. Voici le résumé : Madagascar ; soleil, plage et rythme de croisière pour Lou et Mathilde, 18 ans tout ronds et le bac en poche. Puis vient le Chaos. Tic-Tac, Tic-Tac fait le crocodile qui traque ses proies, mettant à rude épreuve l'amitié dans une course-poursuite humide et tropicale contre la mort... Dès lors, Mathilde et Lou vont très vite comprendre ce que grandir veut dire.

Lire la suite...

Dead Zone

Article publié le jeudi 14 juillet 2016 à 12:54

Par : Culturemania

cover
views
1474
likes
1
comments

Encore lui. Cet homme n'en finira jamais de nous faire nous planquer sous les draps. Je parle bien sûr de Stephen King. Trop longues ont été les semaines sans parler de lui. Lire un de ses bouquins lui laisse le temps d'en écrire un nouveau. J'ai encore du retard, et je n'ai toujours pas lu Docteur Sleep, c'est dire s'il me devance. Trêve de bla bla car il est grand temps de parler de John Smith et de son don de seconde vue depuis qu...

Lire la suite...

Une bouche sans personne

Article publié le samedi 17 septembre 2016 à 21:46

Par : Culturemania

cover
views
1538
likes
1
comments

Un conte. Ça fait cinq minutes que je me torture pour trouver le bon mot et finalement, je n'en trouve pas d'autre. Ce bouquin est un conte de 250 pages. Avant de l'ouvrir, sans avoir aucune idée de quoi ça allait parler, j'ai essayé de deviner en regardant uniquement cette couverture bleu bizarre. J'ai pensé de suite à la cotte de maille de Gimli et puis ensuite à mes tringles à rideaux. Puis à une grille et enfin à un pull en laine. Mais il y a quand même une noti...

Lire la suite...

Le Chardonneret

Article publié le mardi 21 juin 2016 à 16:57

Par : Nana Scleurnk

cover
views
1540
likes
1
comments

Parfois, il arrive des (mes-)aventures si extrêmes, si violentes, si obsédantes qu’elles déterminent toute une vie. Le secret de Théo, aussi lourd de sens que de menace, imprègne son destin. Ils s’agrippent l’un à l’autre, comme pour ne pas tomber plus bas, comme pour se sentir vivant. Son tableau, son trésor. "Si un tableau se fraie vraiment un chemin jusqu'à ton cœur et change ta façon de voir, de penser et de ressentir, tu ne te dis pas « oh, j'adore cette œuvre parce qu'elle est universelle », « J'adore cette œuvr...

Lire la suite...

À bras raccourcis

Article publié le samedi 04 juillet 2015 à 13:12

Par : seb

cover
views
1953
likes
0
comments

Promenons-nous dans les bois… La forêt observe les randonneurs, s’amuse avec eux, avant d’effectuer un prélèvement. Un droit de passage au prix élevé. Fantastiques Nouvelles, découvrez gratuitement le premier opus. Une nouvelle parution chaque semaine - 15 minutes de lecture.

Lire la suite...

Insomnie

Article publié le vendredi 10 octobre 2014 à 20:00

Par : Culturemania

cover
views
2042
likes
0
comments

Ah ça faisait longtemps ! Un bon vieu Stephen King. C'est le genre de truc qui te suit toute une vie une fois que t'as mis le nez dedans, car de toute façon, ce mec est capable d'écrire un livre pendant que j'en lis un autre. Ça n'en finira donc jamais ! Et tant mieux sacrebouse ! Celui-ci date des années 1994, j'avais 12 ans, et j'étais b...

Lire la suite...

Scintillation

Article publié le lundi 19 janvier 2015 à 22:23

Par : Sowilo

cover
views
1935
likes
0
comments

Roman d’anticipation. Tels sont les seuls petits mots qui ont pu me faire tomber sur Scintillation. Ça, et une quatrième de couverture intrigante, qui me promettait déjà autre chose qu’un pseudo 1984 moderne. Promesse tenue. John Burnside, auteur et poète écossais, nous sert un roman étrange et hypnotique, très loin des standards de géopolitique fictives souvent associés à l’anticipation.

Lire la suite...

Shining

Article publié le mercredi 21 mai 2014 à 10:57

Par : Bookspassion

cover
views
8409
likes
0
comments

Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écri...

Lire la suite...

Misery

Article publié le dimanche 27 avril 2014 à 12:38

Par : Culturemania

cover
views
2202
likes
0
comments

Un nouveau huit-clos. Paul Sheldon, écrivain de best-sellers a publié une série de romans mettant en scène le personnage de Misery. Des fans, toujours de plus en plus, des femmes qui lui répètent qu’elles sont leur admiratrice numéro un. Mais parmi elle, une a complètement basculé et serait prête à tout pour que les aventures de Misery ne s’arrêtent jamais. Prête à tout.

Lire la suite...

Inferno

Article publié le samedi 11 avril 2015 à 18:03

Par : manu_wit

cover
views
1947
likes
2
comments

Notre cher professeur anglais de symbologie, Robert Langdon, est de retour dans Inferno. Cette fois-ci, il se retrouve en Italie, à Florence exactement. Alité dans un lit d'hôpital, Robert reprend lentement connaissance en compagnie de Sienna Brooks, la femme médecin a son chevet. L'aventure de ces deux-là ne fait que commencer ! Tous les adeptes de Dan Brown ne seront pas déçus par ce nouvel opus.

Lire la suite...

Cent ans de solitude

Article publié le samedi 23 juillet 2016 à 11:47

Par : Culturemania

cover
views
1781
likes
5
comments

Cela fait très longtemps que je veux parler de ce bouquin sans vraiment savoir comment m'y prendre, je ne vais sûrement pas y arriver correctement mais je tente le coup, d'autant que ma lecture de Cent ans de solitude commence à dater. Mais l'essentiel est toujours le même : essayer de vous donner envie de le lire si ce n'est déjà fait. Car il fait partie des bouquins qui ne sont pas de simples hi...

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.