cover

Les Royaumes du Nord - À la croisée des mondes

Article écrit par Culturemania le dimanche 31 janvier 2016 à 15:23
likeslikeslikes
3 personne(s) ont aiméAdd Like
Souvent, on entend dire que les enfants devraient lire des choses destinées aux plus âgés qu'eux et que les adultes devraient lire des choses destinées aux plus jeunes qu'eux. Forcément, on pense de suite à Harry Potter qui est le parfait exemple du bouquin soi-disant enfantin mais en réalité fait pour tout le monde. On connait tous aussi la trilogie du Seigneur des Anneaux mais personnellement, je ne connaissais pas celle des Royaumes du Nord. En fait, j'ai d'abord vu qu'il existait la BD du même nom, mais je voulais lire les romans d'abord.


Titre original : Northern Lights

Auteur : Philip Pullman

C'est marrant et d'ailleurs révélateur le fait d'avoir évoqué Harry Potter et le Seigneur des Anneaux pour commencer à parler des Royaumes du Nord. J'imagine que le fait que l'histoire commence au Jordan College à Oxford est responsable de ma comparaison avec Harry Potter. Par contre pour le Seigneur des Anneaux, il va falloir attendre un peu. Tout commence par une jeune fille, Lyra Belacqua et son daemon Pantalaimon. Leur monde est très proche du notre mais très différent sur certains aspects. Par exemple, dans le monde des Royaumes du Nord, tout être humain est accompagné par son daemon, une créature animale liée à son humain comme un organe vital. Impossible de les séparer, l'un ne fonctionne pas sans l'autre. Jusqu'à l'adolescence, le daemon peut prendre de multiples formes animales pour se stabiliser en un animal stable ensuite. Il peut être un serpent, un aigle, un cerf, une souris, un caracal, un guépard ou encore une sale fouine. Transition merveilleuse, car le bouquin débute au Jordan College avec Lyra et son daemon planquée dans une bibliothèque pour espionner la venu de son oncle tyrannique et effrayant : Lord Astriel.

Sombre avenir pour le père Astriel, car le Maître du collège prépare un funeste plan pour l'empoisonner avec un verre de pinard et d'une poudre pas nette. Mais Lyra a tout entendu et va déjouer les plans de l'institution. Et la voilà dans de beaux draps. Cette petite cachette va lui faire découvrir des choses bien sombres qui planent sur le monde dans lequel elle vit. Et c'est peut-être la complexité des choses et des peuples qui m'ont fait faire cette comparaison avec le Seigneur des Anneaux, allez savoir. Lyra va découvrir qu'un groupe de personnes qui se font appeler les Enfourneurs viennent enlever des enfants pour leur faire subir on se sait quelles horreurs. Enfin, on fini par le savoir, mais faudra aller jusqu'au bout pour ça. On apprend aussi l’existence métaphysique de la Poussière, un sorte de nouvelle particule élémentaire qui va venir bousculer l'exister des mondes. Des Mondes ? DES ? Oui oui, on y arrive, car voilà quelque chose de passionnant : les mondes parallèles ! Imaginez qu'au lieu de faire le choix de lire mon petit article vous étiez allé vous chercher un café, que vous serait-il arrivé ? Et bien vous aurez peut-être croisé une personne qui aura changé le cours de votre vie, et ce futur est arrivé, comme beaucoup d'autres dans les millions de réalités parallèles qui coexistent !

Mais tout n'est pas centré là-dessus, car Lyra va être sans le savoir vraiment investie d'une mission : aller apporter à Lord Astriel, retenu prisonnier dans le Nord par un peuple barbare nommé les Tartares, un appareil qui s'appelle l'aléthiomètre. Pour ceux qui n'ont pas fait grec sur les bancs de l'école, cela correspond à un appareil de mesure de la vérité. Lyra va passer maître dans son maniement. Mais le chemin sera long et semé d’embûches ! Frodon et Sam le savent bien, chaque pas vers l'avant nous sépare un peu plus de notre maison d'origine. Lyra va rencontrer des ours en armure, des armées de sorcières, des fanatiques religieux et des gens qui veulent essayer de séparer les enfants de leurs daemons, ce qui dans ce monde correspond à une ablation des poumons dans le notre. Faut bien être un fanatique religieux pour vouloir faire ça. Et puis Lord Astriel a fait une découverte majeure concernant ces différents mondes, ces différentes réalités. Mais il lui manque l'ingrédient essentiel.

C'est assez passionnant, ça avance bien et on ne veut pas lâcher l'univers. J'ai même pas parlé de la terrible Mme Coulter, du peuple des Gitans et du combat d'ours mémorable. Je viens de terminer le 1er tome et je vais m'autoriser la lecture de la première BD adaptée de ce roman. En fouillant, j'ai même vu qu'un film est sorti en 2007. Les autres tomes s'appellent La tour des Anges et Le Miroir d'ambre.

Article écrit par Culturemania le dimanche 31 janvier 2016 à 15:23

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Extension du domaine de la lutte

Il fait partie de ces gens que j'écoute avec passion mais que je n'ai jamais lu. Un peu comme Jean d'Ormesson. Alors avec tout le foin qu'a fait son dernier roman Soumission, on ne peut plus tellement passer à côté. J'ai donc été acheter non pas l'intégrale Houellebecq mais un bon morceau. Et la question qui s'est imposée a été : par lequel commencer ? Je pensais attaquer avec Soumission, mais j'aime bien l'idée de commencer avec le moins récent. Et en plus, c'était le plus fin de ma brouette. Que l'extase commence.

cover

Promenons-nous dans les bois

Si vous aimez la montagne, que vous avez toujours eu envie de traverser les Appalaches, mais que vous êtes trop fainéant pour le faire - et puis bon, c'est beaucoup trop loin de toute façon, pourquoi ne pas le faire en le lisant ? Et quel meilleur auteur choisir lorsque l'on veut voyager sans que cela ressemble à du Lonely Planet imbuvable, tout en profitant d'une sacrée dose d'humour ? Il existe un homme pour ça, qui a traversé quelques pays et qui a eu l'excellentte idée d'être aussi écrivain, et cet homme s'appelle Bill Bryson.

cover

La fille du gardien de phare

Petit polar qui se lit facilement. Voici le début de la description d'Amazon: "Les cloches de l'église de Marstrand appelaient à l'office dominical de dix heures trente, mais on ne les entendait pas sur Hamneskär...". Très dépaysant.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !