cover

Promenons-nous dans les bois

Article écrit par Culturemania le samedi 19 avril 2014 à 13:29
0 personne a aiméAdd Like
Si vous aimez la montagne, que vous avez toujours eu envie de traverser les Appalaches, mais que vous êtes trop fainéant pour le faire - et puis bon, c'est beaucoup trop loin de toute façon, pourquoi ne pas le faire en le lisant ? Et quel meilleur auteur choisir lorsque l'on veut voyager sans que cela ressemble à du Lonely Planet imbuvable, tout en profitant d'une sacrée dose d'humour ? Il existe un homme pour ça, qui a traversé quelques pays et qui a eu l'excellentte idée d'être aussi écrivain, et cet homme s'appelle Bill Bryson.


Auteur : Bill Bryson

Edition : Petite Bibliothèque Payot

Ici, Bill Bryson prépare un trek, le Appalaches Trail, qui est un sentier de 3500 km qui serpente les Etats-Unis à travers 14 états de l'est du pays. Du sud au nord, il relie la Géorgie au Maine. Et du nord au sud, eh bien il relie le Maine à la Géorgie. Les gens l’empruntent dans un sens ou dans l'autre en fonction de la saison à laquelle ils mettent le pied à l'étrier. Ainsi, si on va vers les beaux jours, on partira plutôt du sud où les températures sont déjà agréables pour remonter vers le nord et éviter de marcher vers des températures de plus en plus élevées. Stratégie inverse pour une période et une météo inverse. C'est du sud au nord que Bill Bryson fera cette aventure, accompagné d'un bon copain, tout aussi sportif que lui, et fan de la célèbre série X-Files. Après quelques histoires d'horreur concernant le sentier, il chausse ses meilleures chaussures, son sac à dos, et c'est partit pour quelques semaines ou mois de cuisine sauvage, de caca dans les bois et de rencontres de personnages au sens de l'humour incertain.

Je vous avoue que cela fait quelques temps que j'ai lu ce bouquin, et donc je ne vais pas me lancer dans des choses détaillées qui seraient surement fausses. Dans mes souvenirs, il y a cette façon qu'à l'auteur de raconter comment il a pu "tricher" sur certaines sections, la fatigue et le manque de confort se faisant sentir. L’idée d’appeler un taxi pour rejoindre un bon hôtel pour quelques jours est parfois aussi attrayante que facile à mettre en place. Et puis 3500 km, ça fait une sacrée trotte, que l'on soit jeune, vieux, ou entre les deux. Il y a également cette femme ignoble je-sais-tout mais qui donne lieu à des paragraphes hilarants.

"En vingt minutes passées sur le sentier des Appalaches, Katz et moi marchions davantage qu'un Américain moyen en une semaine. 93% des déplacements en Amérique, quels qu'en soient l'ampleur et le but, sont réalisés en voiture. C'est ridicule."

Je ne vais pas en dire beaucoup plus, mais sachez que sur le même modèle, Bill Bryson a écrit ses récits de voyage vers chez nous dans Tour de l'Europe, à travers les Etats-Unis en voiture cette fois dans Motel Blues, en Australie dans Nos voisins du dessous et quelques autres que je n'ai pas encore lu. Dans chacun de ses livres, on retrouve le même humour, la même façon décalée de raconter et d'analyser tout ce qu'il voit. Ces livres sont un peu comme de la mousse au chocolat : on en redemande mais il n'y en a jamais assez.

Article écrit par Culturemania le samedi 19 avril 2014 à 13:29

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Extension du domaine de la lutte

Il fait partie de ces gens que j'écoute avec passion mais que je n'ai jamais lu. Un peu comme Jean d'Ormesson. Alors avec tout le foin qu'a fait son dernier roman Soumission, on ne peut plus tellement passer à côté. J'ai donc été acheter non pas l'intégrale Houellebecq mais un bon morceau. Et la question qui s'est imposée a été : par lequel commencer ? Je pensais attaquer avec Soumission, mais j'aime bien l'idée de commencer avec le moins récent. Et en plus, c'était le plus fin de ma brouette. Que l'extase commence.

cover

Dead Zone

Encore lui. Cet homme n'en finira jamais de nous faire nous planquer sous les draps. Je parle bien sûr de Stephen King. Trop longues ont été les semaines sans parler de lui. Lire un de ses bouquins lui laisse le temps d'en écrire un nouveau. J'ai encore du retard, et je n'ai toujours pas lu Docteur Sleep, c'est dire s'il me devance. Trêve de bla bla car il est grand temps de parler de John Smith et de son don de seconde vue depuis qu'il s'est fracassé contre les quatre-vingts kilos d'un joueur de hockey maladroit. Puis du second accident.

cover

Insomnie

Ah ça faisait longtemps ! Un bon vieu Stephen King. C'est le genre de truc qui te suit toute une vie une fois que t'as mis le nez dedans, car de toute façon, ce mec est capable d'écrire un livre pendant que j'en lis un autre. Ça n'en finira donc jamais ! Et tant mieux sacrebouse ! Celui-ci date des années 1994, j'avais 12 ans, et j'étais bien loin de me douter que des livres de ce genre existaient dans ce monde qui me paraissait déjà bien étrange. Vous l'aurez compris, on va parler d'un type qui a des insomnies. Mais inversées. Je m'explique.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !