cover

Terreur

Article écrit par fraf le samedi 17 mai 2014 à 00:01
0 personne a aiméAdd Like
Si je vous parle de Sir John Franklin ? Si je vous parle de l'Erebus et du Terror ? Her Majesty's Ship Erebus et Her Majesty's Ship Terror, 2 bombardes anglaises, partent de concert et tranquillou côté préparation (ah bon ? c'est bien sur ça ?) à la recherche de la voie du nord en 1845 ? Non ? C'est de l'histoire, vous devriez savoir bande d'inculte ! Vous n'avez donc fait que poser votre cul sur les bancs de l'école ?


Titre original : The Terror

Auteur : Dan Simmons

Allez, Dan est sympa, il est sympa le Dan (même si il est ultra libérale (comme le montre clairement son dernier roman, Flashback), pour le coup il est sympa et il nous conte pour nous, rien que pour nous (vous aussi vous trouvez qu'il y a trop de virgule et pas assez de point dans ce paragraphe) l'histoire des HSM Terror, HSM Erebus, de leur capitaine d'expédition, Sir John Franklin, de la mystérieuse et magnifique Lady Silence et du ... de ... de la terreur elle-même.

Que vous dire si ce n'est que ce roman m'a marqué. Je suis un grand fan de Shackleton et je pratique les paysages froids (quoique que je sois un poil frileux dans l'âme). Un roman du grand Dan Simmons (Hyperion et Endymion vivent encore en moi) dans les grandioses et froids paysages de l'Arctique ne pouvait que m'attirer. Et ses plus de 1000 pages étaient un gage de plaisir au long court. Plaisir oui mais pas seulement. 129 hommes vivants, entassés les uns sur les autres, dans les glaces avec comme seul havre 2 bombardes. Comment vivre dans un pays où il n'y a rien d'autre que de l'eau gelée, du froid à fendre et du vent à hurler ? Comment vivre quand on ne sait pas où on va, quand on ne sait même pas si on va quelque part ? Comment vivre quand ce qui devrait vous maintenir en vie vous tue presque aussi sûrement que ne vous tue le clément climat qui vous hurle des températures ultra-négatives en rafale de blizzard ?

"Se pouvait-il qu'elle eût chassé ? En plein hiver, dans les ténèbres, dans le blizzard ? Et qu'aurait-elle pu chasser ? Les seules créatures présentes sur la banquise - et sous la banquise - étaient les ours et la chose qui traquait les hommes de l'Erebus et du Terror. John Irving eut une idée terrifiante. Pendant une seconde, il fut tenté d'aller vérifier une nouvelle fois la serrure de la morgue. Puis il eut une idée plus terrifiante encore."

Et pourtant. La vie est là. La vie trouve toujours une voie, pas toujours attendue, pas toujours évidente. Et comme souvent, les apparences ...

Article écrit par fraf le samedi 17 mai 2014 à 00:01

Commentaires

je vais de ce pas, me procurer ce livre

Ecrit par christian le mardi 27 mai 2014 à 19:56

J aime ta critique, j emploie ce mot à dessein. Et même si tes derniers mots me renvoie à un film peuplé de créatures préhistoriques, je crois que "Dan le sympa" va bientôt me faire frémir de froid et de terreur .....

Ecrit par Foxheart le jeudi 25 septembre 2014 à 23:22

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Dead Zone

Encore lui. Cet homme n'en finira jamais de nous faire nous planquer sous les draps. Je parle bien sûr de Stephen King. Trop longues ont été les semaines sans parler de lui. Lire un de ses bouquins lui laisse le temps d'en écrire un nouveau. J'ai encore du retard, et je n'ai toujours pas lu Docteur Sleep, c'est dire s'il me devance. Trêve de bla bla car il est grand temps de parler de John Smith et de son don de seconde vue depuis qu'il s'est fracassé contre les quatre-vingts kilos d'un joueur de hockey maladroit. Puis du second accident.

cover

La colline aux esclaves

Livre reçu en partenariat et en avant première puisque je fais partie de la bande des Lectrices Charleston 2015. Du coup si le livre vous plait, sachez que sa sortie se fera en Janvier 2015. Je vous laisse avec le résumé : À 6 ans, Lavinia, orpheline irlandaise, se retrouve esclave dans une plantation de Virginie : un destin bouleversant à travers une époque semée de violences et de passions... En 1791, Lavinia perd ses parents au cours de la traversée les emmenant en Amérique. Devenue la propriété du capitaine du navire, elle est envoyée sur sa plantation et placée sous la responsabilité d'une jeune métisse, Belle. Mais c'est Marna Mae, une femme généreuse et courageuse, qui prendra la fillette sous son aile. Car Belle a bien d'autres soucis : cachant le secret de ses origines, elle vit sans cesse sous la menace de la maîtresse du domaine. Écartelée entre deux mondes, témoin des crimes incessants commis envers les esclaves, Lavinia parviendra-t-elle à trouver sa place ? Car si la fillette fait de la communauté noire sa famille, sa couleur de peau lui réserve une autre destinée.

cover

7 - Romans

Sept, sept, sept... Les sept nains, les sept portes de l'enfer, les sept doigts de la main des habitants de Pripyat, les sept continents, les sept veinards, les sept mercenaires, les sept pêchés capitaux, les sept boules de cristal, les sept tomes d'Harry Potter, les sept vies d'un chat. Bon, on se demande bien ce qui se cache dans ce bouquin. C'est en fait sept histoires donc la septième a sept parties.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !