cover

Tout est Fatal

Article écrit par Culturemania le lundi 31 août 2015 à 17:50
likeslikeslikes
3 personne(s) ont aiméAdd Like
J'ai toujours préféré la pénombre. Et même si je n'ai jamais réellement lu un bouquin de Stephen King caché sous les draps avec une lampe de poche, j'essaie toujours de les lire dans certaines conditions d'obscurité. Mais il y a des histoires qui n'ont pas besoin de ça, et qui, même lues en plein jour sur la place du village, vous feront lever les yeux pour vérifier que rien de bizarre ou de cauchemardesque n'est sur le point de vous arriver.


Auteur : Stephen King

Tout est Fatal est un recueil de 14 nouvelles. Alors pour ne pas faire fuir tout le monde en racontant quelque chose sur ces 14 histoires, je ne vais parler que d'une d'entres-elles. Elle est celle qu'il préfère et celle qu'il utilise lorsqu'il doit faire des lectures. Elle est vraiment drôle, ce qui en devient suspect. Mais il nous prévient au tout début en disant : Elle fait rire le public, et j'adore ça. Ce qui me plaît davantage encore est le glissement inattendu du ton qui, vers la fin, passe de l'humour à la tristesse et à l'horreur. Elle s'appelle L.T. et la théorie des A.F.

Cette fameuse théorie dit qu'un animal de compagnie est le pire cadeau qu'on puisse faire à quelqu'un. On impose à cette personne un truc qui ingurgite et qui ressort des trucs qu'il va falloir nettoyer chaque jour. L.T. prend sa pause de midi comme tous les jours avec ses collègues et raconte inlassablement cette putain d'histoire. Sa bonne femme Lulabelle s'est faite la malle avec la Subaru et le chien, laissant L.T. seul avec sa cuisine et le chat. Mais ce qui est drôle, c'est la manière dont ces animaux sont arrivés là. Un jour, Lulabelle, voyant son mari s'esclaffer devant la télé à chaque apparition du chien de la série Fraser, décide de lui offrir l'une de ces petites saleté à quatre pattes. Sauf que voilà : cette saloperie de Jack Russell a eu bien vite fait de détester L.T. au point de lui gerber dans les pantoufles un jour sur deux et de pisser sur son côté du lit les autres jours. Chose marrante, cette teigne de clébard s'en est éprit pour la bonne femme alors que le "cadeau" était destiné à son mari.

Et puis un peu plus tard, lors d'une passage à l'animalerie, L.T. décide à son tour d'acheter un cadeau à sa femme. Et ce cadeau n'est rien d'autre qu'un petit chat. Vous devinez la suite ? Ce qui s'est produit avec ce bon Dieu de clébard se répète avec ce foutu chat. Il déteste sa bonne femme mais lui et L.T. deviennent copain comme cochon. Alors le jour au Lulu fout le camp de la baraque, c'est bien sûr en emportant ce salopard de Jack Russell et en laissant Folle-dingue le chat à la maison. C'est une histoire qui pourrait être drôle après quelques années et se résumer à une tragédie de couple très banale si la voiture de madame n'avait pas été retrouvée par la police avec un cadavre de chien découpé en mille morceaux à l'arrière de la Subaru. Au fait, je ne vous ai pas tout dit : l'homme à la Hache rode encore, la police n'a toujours pas réussi à lui mettre la main dessus.

Voilà les titres de l'ensemble des nouvelles de ce recueil :

Salle d'autopsie quatre
L'Homme au costume noir
Tout ce que vous aimez sera emporté
La Mort de Jack Hamilton
Salle d'exécution
Les Petites Sœurs d'Éluria
Tout est fatal
L.T. et sa théorie des A.F.
Quand l'auto-virus met cap au nord
Déjeuner au Gotham Café
Cette impression qui n'a de nom qu'en français
1408
Un tour sur le Bolid'
Petite Chansseuse

Article écrit par Culturemania le lundi 31 août 2015 à 17:50

Commentaires

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

cover

Cujo

Je devais avoir une petit dizaine d'années et avec les copains, on avait l'habitude de prendre les vélos et de grimper sur la colline pour rejoindre le très respecté terrain de cross. C'était une sorte de circuit avec des bosses, des double-bosses, des descentes et bien sûr, l'infernale remontée. Super donc. Sauf que pour s'y rendre, il fallait grimper, encore et encore, à travers les maisons du quartier. Et venait le moment où il fallait passer devant la maison du chien-loup, une espèce de monstre qui selon la légende vivait derrière ce mur de sapinettes. Sauf qu'une après-midi, la légende est devenue réalité et ce foutu clébard à surgit au travers du mur de verdure tel un monstre, fonçant vers nous, armés de nos seuls vélos comme boucliers de protection. Ce jour-là, ça aurait pu mal tourner, et j'aurai pu en être inspiré pour écrire un Cujo à mon petit niveau. Sauf que je ne le savais pas à l'époque, mais l'histoire était déjà écrite, le maître étant déjà passé par-là en 1981, soit environs 10 ans avant ma petite histoire.

cover

Les Lutins Urbains - Tome 2

On les croyait disparus à jamais, chassés de nos contrées par la modernité. Erreur ! On peut bien avoir construit des villes à la campagne, les lutins se sont faits urbains ! Et ils n’ont rien perdu de leurs pouvoirs d’agaceries, tracasseries, et espiègleries… Ordinateurs en folie… smartphones ensorcelés… Quel est donc ce “virus” qui menace la Grosse Cité ? À peine remis de sa rencontre avec le Pizz’ Raptor, Gustave Flicman doit se rendre à l’évidence : un nouveau lutin menace la ville ! Comme par hasard, revoilà le Professeur B. Avec son aide, le jeune policier se lance sur la piste du redoutable Bug le Gnome. Vite ! Ça sent déjà le grillé… Gustave parviendra-t-il à ne pas péter les plombs ? Car voilà ses 5 sœurs à l’hôpital, victimes d’une mystérieuse intoxication… Tandis que Bug le Gnome s’est introduit dans le Laboratoire d’Étude et de Recherche Nucléaire de la Grosse Cité…

cover

Minuit 2

Minuit 2, c'est un roman d'une série de deux, qui constitue en fait un recueil de 4 nouvelles. 2 romans, 2 nouvelles par roman, 4 nouvelles = un recueil de nouvelles en 2 livres. Vous n'avez rien compris ? Peu importe. Minuit 2 va plonger dans deux histoires complètement différentes. La première, on ne voudrait pas la lire juste avant de prendre l'avion. La deuxième, c'est une descente aux enfers signée Stephen King. Encore deux petites merveilles.

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !