Accueil
Accueil
Espace redaction
Espace redaction
S'inscrire
S'inscrire
Nous contacter
Nous contacter
Les auteurs
Les auteurs
A propos
A propos
Nos classements
Nos classements
Un article au hasard
Un article au hasard
Twitter Facebook GooglePlus

Culturemania

Mettons tous ensemble la Culture en Commun

Un des grands principe de Culturemania est de ne pas mettre de publicité.
Donc, si vous aimez passer du temps ici et lire nos articles, aidez-nous à collecter un peu d'argent par notre cagnotte sur Leetchi afin que le site puisse continuer à vivre et évoluer.
Merci à toutes et à tous !

banner

Albums

- Deconstruction : Devin Townsend Project -

Article rédigé par Sowilo le 18/08/2015 à 21:14

Informations

  • Date de sortie : lundi 20 juin 2011
Continuons à décortiquer la tétralogie du Devin Townsend Project. Il y a eu Ki, il y a eu Addicted, voici Deconstruction, le cap difficile avant la sérénité.

Producteur : Devin Townsend

Label : HevyDevy

La fin de l’album Addicted l’annonçait avec des accords inquiétants,  now deconstruct. La tranche de vie d’Addicted, l’existence superficielle et bruyante a ses limites. Un monde sépare encore l’artiste et la paix intérieure. Ce monde est peuplé de drogue, d’alcool et d’autres caches misères divers. Mais en convoquant beaucoup de potes et du gros, très gros son, on devrait s’en sortir. Déconstruisons tout, de force !
Sur ce troisième album du projet, seulement 9 pistes, et pourtant une grosse heure de son. Même si c’est de la musique, je parle volontairement de son, car Deconstruction est de loin l’album le plus bruitiste, bordélique et furieux de la série. Même s'il existe nettement pire en matière de musiques extrêmes, ceux qui ne jurent que par des formats et structures conventionnelles peuvent passer leur chemin.

A la manière d’un bon film d’horreur, les choses commencent pourtant très calmement. Le chant de Devin serait même plutôt posé. Pourtant, petit à petit, insidieusement, tout se transforment sur ce morceau d’ouverture, laissant apparaître un fatras de chœurs bizarres et une batterie métal qui, cette fois, n’est pas là pour nous faire danser. La première explosion est un coup de semonce de courte durée.  Stand enchaîne avec un rythme martial et pesant, renforcé par le génial Mikael Akerfeldt (Opeth), qui ne montre ici que sa façade la plus démoniaque.  Juular fait en suite office de single, qui tout en nous maintenant encore la tête hors de l’eau, nous fait subir un truc un peu Burtonien assez glauque et fou, tout en accélérant sérieusement le rythme de martèlement.

La suite lâche complètement la bride, ne freine aucune agressivité, et alterne les structures les plus étirées aux plus comprimées. Les invités sont nombreux, mais participent au capharnaüm ambiant sans chercher à se faire spécialement remarquer. On note quand même les beuglements du français Joe Duplantier (Gojira) sur Sumeria, ou la surprenante participation de Floor Jensan (qui deviendra par la suite miss Nightwish), qu’on n’avait jamais entendue dans un registre aussi extrême.

Alors, c’est barré, c’est bruyant et y a plein de monde, donc, c’est génial ? Ca se discute. J’aime bien ses mélodies évanescentes, mise à mort aussitôt qu’on les identifie un peu trop, et ce mix impressionnant de justesse malgré l’épaisseur du son. J’aime bien ce pic vertigineux au milieu de  Planet of the Apes, où Devin chante tristement "I'm sorry baby, I'm sworn to miles and miles of love". Sous un blast métronomique et froid de la batterie. J’aime bien la fin de parcours, hyper violent et jusqu’au-boutiste, qui illustre sans lésiner sur les bruits appétissants son envie de nous extraire sans ménagement tout ce qu’on a pu ingérer comme cochonnerie.

Pourtant, malgré cette purge finale, l’album reste pour moi indigeste, plus bordélique que complexe, voir chiant par moment. Summum du n’importe quoi, The Mighty Masturbator et ses délires électroniques bruitistes, qui confirment que la branlette ça peut rendre sourd.
L’idée artistique globale reste intéressante, le trop plein, l’explosion de quelque chose de bouffi et grouillant de substances et d’idées malignes. Déconstruction est une sorte de lavement à la musique. Seulement, comme tout lavement, c’est chiant, et ça fait mal par là où ça passe.

Le dernier chapitre sera le calme après la tempête, enfin.

Vous avez aimé ? Partagez !

Commentaires

Poster un commentaire :

stats

Culturemania, c'est :

512 articles rédigés par 14 personnes inscrites sur le site. Rejoingez-les !

1.220.127 articles consultés depuis des 10aines de pays dans le monde !

stats

Suivez Culturemania sur les réseaux sociaux :

FacebookTwitterGoogle plus
Autres articles du même genre :

Nightwish : Imaginaerum

Article publié le samedi 14 février 2015 à 14:51

Par : Sowilo

cover
views
1977
likes
1
comments

A la veille de la sortie du huitième album de Nightwish, Endless Forms Most Beautiful, petit retour sur le dernier passage en date des finlandais en studio. C’était Imaginaerum en 2011.

Lire la suite...

Guns N' Roses - Use Your Illusion

Article publié le dimanche 11 octobre 2015 à 03:39

Par : Culturemania

cover
views
2150
likes
1
comments

Les cons diraient que cela ne nous rajeunit pas. Moi je m'en tape, parce que comme vous avez pu le remarquer si vous zonez de temps en temps ici, la nouveauté n'est pas souvent à la page. Pour ma part, la nouveauté m'emmerde et en musique particulièrement, où les saloperies de ces 10 dernières années atteignent l'état de grâce de la face cachée du vide ordure. Alors retour au tout début des années 90 avec du bon, du gros, du lourd, du gras, du sale. La sueur était au menu.

Lire la suite...

Pandora's Piñata

Article publié le mercredi 15 octobre 2014 à 11:53

Par : Sowilo

cover
views
1488
likes
0
comments

Une chronique du DSO commence par des interrogations ou des exclamations. Et moi, je trouve que c’est amplement justifié, donc, je pourrais faire pareil. Parce qu’il est parfois si bon de passer à côté de quelque chose et de se rendre compte de son erreur. Parce que d’habitude, on attend le miracle musical de tel ou tel groupe archi-reconnu, et on est souvent déçu m...

Lire la suite...

Guns N' Roses - Use Your Illusion

Article publié le dimanche 11 octobre 2015 à 03:39

Par : Culturemania

cover
views
2150
likes
1
comments

Les cons diraient que cela ne nous rajeunit pas. Moi je m'en tape, parce que comme vous avez pu le remarquer si vous zonez de temps en temps ici, la nouveauté n'est pas souvent à la page. Pour ma part, la nouveauté m'emmerde et en musique particulièrement, où les saloperies de ces 10 dernières années atteignent l'état de grâce de la face cachée du vide ordure. Alors retour au tout début des années 90 avec du bon, du gros, du lourd, du gras, du sale. La sueur était au menu.

Lire la suite...

Ki : Devin Townsend Project

Article publié le lundi 29 décembre 2014 à 20:19

Par : Sowilo

cover
views
3425
likes
0
comments

Attention, méga mise en situation, puis focus sur le premier disque de la tétralogie du Devin Townsend Project.

Lire la suite...

Savage Sinusoïd

Article publié le mercredi 12 juillet 2017 à 17:27

Par : Nana Scleurnk

cover
views
9245
likes
4
comments

Voilà un bien drôle de nom pour un album bien particulier. Je vous avait présenté l’artiste Igorrr et sa musique inclassable il y a quelques temps. Et bien son nouvel album vient tout juste de sortir et, comme d’habitude, c’est une tuerie !

Lire la suite...

Les Minikeums

Article publié le mercredi 24 janvier 2018 à 08:16

Par : Remix42

cover
views
220
likes
4
comments

Alors qu'il fut annoncé un hypothétique retour des Minikeums sur France 4, je vais chercher L'Alboum! dans mon coffre à vieux disques. Et là, bingo ! Je l'ai retrouvé. En route pour le décryptage.

Lire la suite...

Pandora's Piñata

Article publié le mercredi 15 octobre 2014 à 11:53

Par : Sowilo

cover
views
1488
likes
0
comments

Une chronique du DSO commence par des interrogations ou des exclamations. Et moi, je trouve que c’est amplement justifié, donc, je pourrais faire pareil. Parce qu’il est parfois si bon de passer à côté de quelque chose et de se rendre compte de son erreur. Parce que d’habitude, on attend le miracle musical de tel ou tel groupe archi-reconnu, et on est souvent déçu même si ...

Lire la suite...

Klone : Here Comes The Sun

Article publié le mardi 28 avril 2015 à 21:25

Par : Sowilo

cover
views
2062
likes
0
comments

Encore un de ces disques qui restera cantonné à la sphère métal, alors qu’il mériterait une audience plus large. Petit coup de cœur maison pour le dernier Klone, album estival made in France.

Lire la suite...

Sweet Kisses

Article publié le dimanche 20 novembre 2016 à 10:11

Par : Remix42

cover
views
2835
likes
16
comments

Souvenir, souvenir, quand tu me tiens. Lors d'une de mes nombreuses péripéties dans une grande enseigne culturelle, je découvrais le 2 juillet 2000, le 1er opus "Sweet Kisses" de Jessica Simpson. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette interprète américaine a émergée en 1999, en pleine période de musique pop-teenage, mouvement musical succédant à la période boys band. Dans ce...

Lire la suite...

Sonata Arctica : Ecliptica revisited

Article publié le lundi 24 novembre 2014 à 09:00

Par : Sowilo

cover
views
1988
likes
0
comments

C’est une belle journée d’automne. Je suis à la sortie d’un grand magasin de produits culturels, et je me pose quelques questions sur mes attitudes de consommateur. J’ai dans les mains l’album Ecliptica de Sonata arctica. Le réflexe de Pavlov ne viendrait-il pas de me frapper ? Il suffit de quelques mots clés connus, et paf, c’est l’achat.

Lire la suite...

KKC Orchestra - Geometrie Variable

Article publié le mardi 06 octobre 2015 à 12:37

Par : Sowilo

cover
views
1571
likes
0
comments

Je ne sais pas si le rap fusion est un sous genre qui existe, mais c’est le meilleur moyen que je trouve pour contourner l’épineux et sclérosant problème de l’étiquette concernant le KKC Orchestra. Sinon, on peut se lancer dans des trucs plus capillotractés, comme le rap-électro-swing, ou le rap-groovy-électro-acoustique ? Bref, voilà, c’est inqualifiable, et c’est ça qui est bon !

Lire la suite...

Sweet Kisses

Article publié le dimanche 20 novembre 2016 à 10:11

Par : Remix42

cover
views
2835
likes
16
comments

Souvenir, souvenir, quand tu me tiens. Lors d'une de mes nombreuses péripéties dans une grande enseigne culturelle, je découvrais le 2 juillet 2000, le 1er opus "Sweet Kisses" de Jessica Simpson. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette interprète américaine a émergée en 1999, en pleine période de musique pop-teenage, mouvement musical succédant à la période boys band. Dans ce sillage, naquirent les princesses de la pop comme Britney Spears, Christina Aguilera et autres Mandy Moore. Le principe es...

Lire la suite...

Sweet Kisses

Article publié le dimanche 20 novembre 2016 à 10:11

Par : Remix42

cover
views
2835
likes
16
comments

Souvenir, souvenir, quand tu me tiens. Lors d'une de mes nombreuses péripéties dans une grande enseigne culturelle, je découvrais le 2 juillet 2000, le 1er opus "Sweet Kisses" de Jessica Simpson. Pour ceux qui ne la connaissent pas, cette interprète américaine a émergée en 1999, en pleine période de musique pop-teenage, mouvement musical succédant à la période boys band. Dans ce sillage, naquirent les princesses de la pop comme Britney Spears, Christina Aguilera et autres Ma...

Lire la suite...

La Canaille : La Nausée...

Article publié le mercredi 25 mars 2015 à 23:48

Par : Sowilo

cover
views
2000
likes
0
comments

C’est d’abord une basse et un flow que j’ai entendu. Pourtant, La Canaille, c’était d’abord un chant communard, et La Nausée évoque surtout Sartre. Le ton est donné, mais pas les manières de ce groupe de rap pas ordinaire.

Lire la suite...

PARTICIPER !

  • Rediger un nouvel article et gagner 10 points !
  • Enrichir un article existant et gagner 1 point !
  • Valider et corriger un article et gagner 5 points !
  • Faire connaître ses propres créations !
  • Créer une immense base de données gratuites et sans publicité.
  • Commenter les articles publiés sans avoir besoin de s'inscrire.

A QUOI CA SERT ?

Le but de Culturemania est de donner un moyen simplifié à tout un chacun pour s'exprimer sur la Culture et partager son avis sur une oeuvre, livre, film, spectacle, artiste, découverte....


Si vous êtes à l'origine d'une création culturelle, c'est aussi le bon endroit pour venir en parler vous-même et partager ensuite votre article sur les réseaux sociaux !


De plus, plus vous participez, plus vous gagnez des points. Régulièrement, nous organiserons des jeux concours sous différentes formes et ceux qui auront le plus grand nombre de points auront de fait le plus de chance de gagner.