cover

Titam, C'est moi !

Article écrit par Nana Scleurnk le mardi 27 juin 2017 à 10:15
likeslikeslikeslikes
4 personne(s) ont aiméAdd Like
Enfin un vrai bon spectacle pour les tout-petits ! Imaginé pour les enfants de 6 mois à 5 ans, Titam vise juste et fera le bonheur des plus jeunes amateurs d’art vivant !


Interprétation et Univers visuel : Nicolas Jankowski

Écriture et Mise en scène : Damiane Goudet

Durée : 30 minutes

Entre jonglage, manipulations et humour, Titam nous emmène avec lui dans son imaginaire de tout-petit. Après un coup de fil à son doudou, il nous raconte l’histoire de ses jouets qui veulent partir en voyage. La plupart roulent bien, surtout les Léon : de drôles de balles espiègles qui font les folles entre les mains de Titam. Ce dernier nous présente aussi les Fan-Fan, Papa-Tam et d’autres objets… Mais il y en a un qui ne veut pas rouler… Le cube !

Titam, c’est Nicolas Jankowski, du haut de son mètre quatre-vingt-quinze (je dis ça à vu de nez, du haut de mon mètre cinquante...) et de sa salopette colorée. J’imagine donc que déjà dès le tout début du spectacle, les enfants sont interpellés par ce drôle de grand personnage enfantin qui nous raconte des histoires ! Et très vite, ils se laissent subjuguer par l’univers et les manipulations d’objets, les onomatopées, les bruits, les chansonnettes et la gestuelle de l’acteur. Et hop ! Ils embarquent tous ensemble sur l’installation-train qui s’envole vers les nuages !

preview

Vraiment, tout est bien adapté pour les jeunes enfants dans ce spectacle ! J’ai été bluffée ! Les bébés seront captivés pas les manipulations d’objets -les Léon et leurs copains qui ont la bougeotte- ainsi que par les couleurs et les bruitages. Les enfants un peu plus grands adoreront l’humour et la tendresse présents du début à la fin. Sans compter qu’ils retrouveront complètement leur quotidien dans toutes ces aventures ! Les objets qui ne tiennent pas en place, les tentatives réussies ou échouées, les bobos, le doudou vers qui on se tourne pour se rassurer un chouilla, les chutes, la joie, le jeu… Et puis cette énergie propre à l’enfance !

Ce qui est fabuleux, c’est de voir que les petits se régalent en regardant le spectacle, et que les parents se régalent en observant leur(s) bambin(s) regarder le spectacle… Une super recette de joie et de bonne humeur ! Et en plus, à la fin du spectacle, l’artiste prend le temps d’échanger avec les enfants qui viennent à sa rencontre. Quel plaisir !
Je n’ai qu’un seul regret, c’est que ma petite qui n’a que trois mois s’est endormie juste au début, et n’a pas pu regarder du tout… Mais ce n’est que partie remise, nous retournerons le voir dans quelques mois, c’est une évidence !

Le spectacle peut se déplacer sur demande ! Donc si tu es professionnel/le de la petite enfance et que tu as un événement à organiser… Fonce ! C’est une valeur sûre ! (Le contact est ici : cietheatralefrancophone.jimdo.com)

Article écrit par Nana Scleurnk le mardi 27 juin 2017 à 10:15

Commentaires

Ooooops! Un Dibbouk à lunettes s'est glissé dans cet article.... Sauras-tu le retrouver grâce à tes talents de super enquêteur??

Ecrit par Nana Scleunrk le jeudi 29 juin 2017 à 12:04

Poster un commentaire :



Vous aimerez peut-être aussi :

Consulter les articles du même genre...



Participer à Culturemania

S'inscrire

Inscription

Inscrivez-vous et prenez la plume pour publier vous-même des articles sur Culturemania ! On vous demandera le minimum : un pseudonyme, un e-mail valide et un mot de passe savament choisi. Le reste, c'est si uniquement si vous le décidez !

Espace rédaction

Redaction

Déjà inscrit ? Alors direction l'espace rédaction de Culturemania pour vous lancer et rédiger vos articles ! Textes, images, vidéo, citations, utilisez toutes les options disponibles pour donner à vos articles ce petit truc qui fait qu'on le lira jusqu'au bout !

Informations

A Propos

Vous voulez en savoir plus sur Culturemania et son mode de fonctionnement ? C'est par ici ! Tout a été fait pour se simplifier la vie au maximum. Nous avons fait le choix de vivre avec les machines alors autant que ce ne soit pas pour se pourrir la vie !